Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Association Vers nous-mêmes

Qui s'y frotte, s'y tique !

Lors de vos promenades, attention aux tiques ! Petite précision pour commencer, que tout le monde soit d'accord, on dit UNE tique et oui .... !

La tique est un acarien hématophage (qui se nourrit du sang de son hôte)

En métropole, les tiques sont présentes dans les feuillages et les hautes herbes (fougères par exemple) jusqu’à une hauteur de 1,5 m au-dessus du sol, surtout dans les zones boisées et humides, les arbustes, et les chemins ruraux en bordure de forêt. Elles sont actives de mai à octobre et sont particulièrement nombreuses avec l’augmentation des températures enregistrées au printemps. On les retrouve aussi sur les animaux domestiques (chiens, chats). En règle générale, on ne trouve pas de tiques au-delà de 1500m d'altitude.

Les maladies transmises à l’homme par la piqûre ou morsure d’une tique ont augmenté au cours des dernières années. Celles-ci peuvent avoir des conséquences graves pour la santé, comme notamment la maladie de Lyme (appelée aussi borréliose). Maladie infectieuse mais non contagieuse, elle guérit le plus souvent spontanément mais, dans certains cas, évolue vers des stades plus graves pouvant aller d’atteintes cutanées jusqu’à des atteintes du système nerveux ou cardiaque. Une fois diagnostiquée, ce qui est parfois compliqué et long malheureusement, la maladie est curable par des antibiotiques. 
Résultats de recherche d'images pour « tique »
Résultats de recherche d'images pour « tique » Résultats de recherche d'images pour « tique »
Pour se protéger, quelques gestes simples suffissent : pour éviter toute piqûre,

- portez des vêtements longs et de couleur claire,

- portez des chaussures fermées

- évitez les sous-bois, les herbes hautes et préférez les sentiers

- utilisez un répulsif à pulvériser sur la peau ou les habits

et surtout, examinez toutes les parties du corps et les vêtements après un passage dans une zone à risque.

Aucun texte alternatif disponible.

Toutes les tiques ne sont pas infectées. Plus elle est grosse, plus elle risque de l'être.
En cas de piqûre de tique, consultez votre médecin si, dans le mois qui suit, une plaque rouge apparaît ou si vous ressentez des maux de tête, de la fièvre ou des douleurs articulaires.

 

A la Réunion, le risque semblerait moins élevé mais bel et bien présent, enfin ... apparemment tout le monde n'est pas d'accord sur ce sujet... ! Mais comme mieux vaut prévenir que guérir, voici plusieurs articles récents très intéressants sur ce sujet en cliquant sur les liens suivants :  

Un espoir pour les patients atteints de maladies vectorielles à tiques

Maladie de Lyme, Europe Ecologie Les Verts (EELV) alerte la population

Cette infection est-elle vraiment absente de la Réunion ?

La maladie de Lyme fait silencieusement des ravages

La maladie de Lyme mise en application

La vigilance s'impose pour les randonneurs

Les réflexes à avoir en cas de morsure de tiques

 

N'oublions pas nos amies les bêtes ! 

Ils se fixent sur la peau du chien, pompent son sang pendant 2 ou 3 jours, puis se laissent tomber au sol. On les trouve généralement autour des oreilles ou du cou mais elles peuvent aussi envahir l'ensemble du corps et également se fixer entre les doigts.

Où mon chien peut-il attraper des tiques ?

 Lorsque le chien se frotte aux branchages, la tique se laisse tomber sur lui et s'accroche aux poils, avant de le mordre.

Il faut donc être particulièrement vigilant lors des promenades et parfois même chez soi !

Quels sont les signes de la maladie ?

48 heures après que la tique se soit fixée sur un chien, les piroplasmes commencent à passer des glandes salivaires de la tique au sang du chien.La période d’incubation de la piroplasmose varie entre 7 et 21 jours selon l’espèce parasitaire en cause.

Une fois inoculé, le parasite rentre dans les globules rouges  où il se multiplie et les fait littéralement exploser. Il s’ensuit une anémie, une chute des plaquettes sanguines  et, à cause de la libération de l'hémoglobine, de graves complications rénales et hépatiques, …

L’évolution la plus classique est aiguë, voire suraiguë. Assez brutalement, le chien présente un abattement prononcé, ne mange plus, est très fatigué et présente une forte fièvre. Très vite, une grave anémie s’installe. Les urines peuvent devenir marron foncé (couleur thé ou café) dans environ 50 % des cas.

Il existe aussi des formes très atypiques de piroplasmose dans lesquelles les symptômes peuvent être respiratoires, cardiaques, digestifs, neurologiques, musculaires, cutanés, hémorragiques, …

  =>  Chien fatigué, urine marron ou jaune safran, foncez chez le vétérinaire en urgence.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article